Comparer la taille d’un écran interactif et d’un vidéoprojecteur interactif – le théorème de Speechi

Nous avons récemment rédigé une étude comparant le vidéoprojecteur interactif avec l’écran tactile. Ce travail comparatif a été l’occasion de tirer un certain nombre de conclusions et de faire une petite découverte que nous nommerons très sobrement le Théorème de Speechi:

Pour qu’une image soit perçue de la même façon sur les deux solutions d’affichage, la diagonale d’un vidéoprojecteur doit être environ 2 fois plus grande que celle d’un écran tactile (1).

theoreme Speechi écran tactile interactif


Le cadre expérimental du comparatif (test de Snellen)

Dans le cadre de notre étude comparative, nous nous sommes demandé quelle était la taille d’affichage optimale pour un écran interactif et un VPI et si celle-ci était différente entre les deux solutions. Pour déterminer cette taille d’affichage optimale, nous avons réalisé un test qui a consisté à afficher sur un écran interactif 55’’ Full HD et sur un VPI 110’’ WXGA le test de Snellen qui sert à évaluer l’acuité visuelle d’une personne.

test snelle écran interactif tactile et VPI

Sur notre échantillon de test, nous avons ainsi pu constater que la qualité de l’image est un facteur essentiel dans la perception à plus ou moins grande distance d’une image, la définition constituant un facteur déterminant – mais non unique – de cette qualité.

Les autres facteurs déterminant la qualité d’image selon notre étude sont :

  • l’absence de reflets
  • l’absence d’ombre portée
  • la régularité et la qualité des pixels affichés

Tous ces facteurs jouent en faveur de l’écran interactif et permettent de le “lire”, pour une diagonale d’écran égale, à plus grande distance que le vidéoprojecteur interactif.

Ainsi, comme l’illustre le schéma ci-dessous, pour une même taille d’affichage :

  • plus la qualité d’image est grande, plus l’image sera visible de loin.
  • plus la qualité d’image est basse, moins l’image sera nette et précise, et donc peu visible de loin.

La diagonale de l' écran tactile

Un impact économique majeur

Petit théorème, grands effets.

L’impact de ce test est d’un grand intérêt pratique. Il signifie par exemple que la plupart des vidéoprojecteurs interactifs à courte focale – dont la diagonale est typiquement de 110 pouces, peuvent être remplacés par un écran interactif de 55 à 65 pouces de diagonale. Or économiquement et “tout compris”, un écran interactif de 65 pouces ne coûte pas plus cher aujourd’hui qu’un VPI.

La plupart des études comparatives que nous avons pu consulter, la plupart des acheteurs, comparaient jusqu’à présent un vidéoprojecteur interactif avec un écran tactile de 84 pouces. Or une telle comparaison est économiquement désavantageuse pour l’écran: la qualité supérieure de l’affichage écran permet de réduire sa taille sans réduire la lisibilité.

Cet avantage se rajoute aux nombreux avantages de l’écran interactif, que nous avons déjà point par point décrits dans ce blog. La conséquence de ce théorème : nous estimons aujourd’hui que pour toutes les salles de classe et de réunion:

l’écran interactif est un investissement non seulement meilleur sur le plan qualitatif  que le VPI, mais aussi plus avantageux économiquement.

 

Nous publierons au fil de l’eau dans les prochaines semaines les principales conclusions de notre étude comparative ainsi que l’ensemble du cadre expérimental.


 

(1) Selon notre étude, ce facteur est de 1,8 à 2.