Nos nouveaux écrans interactifs géants sont à l’interactivité ce que l’iPhone a été a la téléphonie.

Plus rien ne sera jamais comme avant

 

Nos nouveaux écrans interactifs sous Android apportent, comme je le prévoyais, des usages radicalement nouveaux. Du fait de leur puissance et de leur simplicité, ils changent complètement l’usage de l’interactivité dans les salles de classe et de réunion. Nous recevons presque chaque jour de nouveaux témoignages d’utilisateurs qui nous disent que ces écrans “changent la vie”, que ce soit à l’école ou en entreprise. (J’essaierai de publier, au fil de l’eau, quelques uns de ces témoignages).

ecran-geant

Pourquoi Android ?

Cette question m’est souvent posée. A quoi le système d’exploitation de l’écran sert-il ?

La réponse est la suivante :

Nos nouveaux écrans tactiles géants sont à l’interactivité ce que l’iPhone a été à la téléphonie.

Ils vont être admirés, dénigrés, copiés (c’est déjà le cas !), mais on ne reviendra plus jamais en arrière.

Même pour moi, il est difficile de dire exactement à quoi tient ce « saut quantique » dans les usages autour des nouveaux écrans interactifs. C’est en fait un ensemble de facteurs qui, conjugués, changent radicalement les choses.

Ces nouveaux écrans en effet ont les qualités suivantes:

  • L’ergonomie obtenue du fait de l’Android embarqué. L’écran est plus intuitif, plus simple à utiliser.
  • La réactivité parfaite (plus de latence visible, là aussi à cause de l’Android embarqué)
  • Les applications plus nombreuses, sous Android
  • Le fait que le PC, matériel complexe et coûteux, n’est plus obligatoire
  • Le prix (c’est notre grosse différence par-rapport à l’iPhone : nos écrans ne sont pas chers !)
  • La qualité d’image et la fiabilité (ce point est commun, grosso modo, à la plupart des bons écrans interactifs du marché, mais ne suffit pas à lui tout seul)

Une conjugaison de facteurs

Aucun des facteurs listés ci-dessous n’est à lui seul déterminant. Additionnés ensemble, ces facteurs changent radicalement l’usage qu’on peut faire, en classe ou en entreprise, d’un écran interactif. C’est pourquoi je préfère parler de tablette tactile géante connectée que d’écran interactif – écran interactif fait trop référence, pour moi, au monde d’avant.

Ce n’est pas tant la couche Android qui change les choses que le fait d’avoir un système d’exploitation puissant permettant de manipuler parfaitement l’écran. De même qu’il y a différents systèmes d’exploitation qui fonctionnent pour la téléphonie (iOS, Android, Windows Phone), il pourra y avoir, dans le futur, différents systèmes d’exploitation pour les écrans tactiles – nous travaillons d’ailleurs en ce sens.

La disparition des autres solutions interactives fixes est en cours

Ce qui s’est passé pour Nokia est en train de se passer pour toutes les solutions interactives fixes antérieures aux écrans Android (par exemple les tableaux interactifs fixes): ces solutions vont progressivement (mais assez rapidement) disparaître. (Voir “Les fabricants de tableaux interactifs sont morts“).

PrixEcrans2