Que choisir entre un écran interactif et un TBI mobile pour équiper une école ?

Le premier critère de choix est souvent matériel : un écran interactif est robuste, un TBI mobile est facilement transportable

Un écran interactif est une solution durable, infaillible et prête à l’usage quoi qu’il arrive

ecran interactif en usage scolaire

Ecran interactif : une qualité d’image à ce jour inégalable

Que l’on aborde la qualité de l’image au niveau du contraste, du piqué ou de la définition, aucune solution interactive scolaire (vidéoprojecteur tactile, TBI mobile ou fixe, etc) n’arrive à rivaliser avec l’écran interactif tactile. La plupart ont de plus une résolution ultra HD (4K) ou au moins HD.

Cette qualité d’image fait de l’écran interactif une solution privilégiée pour les grandes salles de classe. Ainsi, même un élève situé au fond de la classe aura une vue parfaite sur ce qui se passe au tableau. Ce n’est pas forcément le cas avec un tableau classique ou avec toute autre solution interactive telle que le TBI ou le VPI.

Au delà de l’image parfaite, les fabricants d’écran interactif fabriquent généralement plusieurs tailles couvrant une totale gamme du 55″ au 86″. On peut ainsi aussi bien équiper une petite salle de classe qu’un petit amphithéâtre.

Ce qui change considérablement la vie du professeur : ne pas effectuer de réglage

Attention le paragraphe qui va suivre est loin d’être une généralité. Toute coïncidence ou ressemblance avec des personnages réels ne saurait être que coïncidence fortuite. Mais nous avons tous connu un professeur qui perdait son temps à effectuer les branchements entre le PC et le vidéoprojecteur, à améliorer l’image du VPI ou à le calibrer, pendant que ml’intérêt des élèves se perd. Ne pas perdre un temps précieux sur le temps de cours, c’est un enjeu réel.

Avec un écran interactif, pas besoin de temps de préparation. Il suffit de “toquer” sur l’écran pour qu’il s’éclaire s’il est en veille. Si il est éteint, il s’agira simplement d’appuyer sur le bouton on/off en façade et il s’allumera en moins d’une minute.

Dans le meilleur des cas, l’écran interactif est équipé d’un OPS (un ordinateur embarqué). Dans ce cas, le professeur n’aura absolument pas besoin de ramener son propre ordinateur et aura accès à toutes les fonctionnalités Windows sur l’écran interactif tactile. Si l’écran interactif n’a pas de PC, le professeur pourra simplement brancher son ordinateur à l’aide d’un câble HDMI et conserver le tactile. Cette manœuvre est rapide.

Bien sûr, pour compléter ceci il existe une multitude d’outils collaboratifs BYOD pour partager le contenu d’un PC vers l’écran interactif en conservant le touch et sans fil (applications, transmetteurs sans fil, etc).

La durée de vie de l’écran interactif en fait la solution interactive la moins coûteuse à long terme

On le répète souvent mais peut-être jamais assez, il ne faut pas renoncer à l’écran interactif à cause de son prix d’achat. Il peut être plus élevé de quelques centaines d’euros de ses rivaux mais nous pouvons trouver sur le marché de très bons écrans interactifs à des prix abordables. Mais surtout, l’écran interactif ne nécessite pas d’entretien et aucun réglage contrairement au VPI ou au TBI.

La durée de vie moyenne de la dalle d’un écran interactif est de 50 000 heures ce qui équivaut à une utilisation de 8 heures par jour pendant 30 ans. L’écran interactif est de manière générale robuste et durcis pour un usage dans des lieux publics. Ils sont donc ultra résistants même face à la tornade que peut représenter une classe de primaire.

Un écran interactif offre un confort de lecture inégalable : aucune ombre portée et aucun risque d’éblouissement

Pas besoin de fermer les rideaux ou de s’enfermer dans le noir un jour de beau temps pour pouvoir voir parfaitement ce qui se passe au tableau. L’écran interactif est conçu de telle manière qu’aucune ombre et aucun reflet ne pourront diminuer la qualité de lecture et de visionnage du professeur et des élèves.

Ce n’est pas non plus la peine de craindre pour la vision de nos chères têtes blondes qui ne risquent aucun éblouissement avec l’écran interactif. Il ne faut pas non plus oublier qu’écran est ici juxtaposé avec interactif : cela signifie que l’enfant ne sera jamais aliéné par l’écran interactif, mais sera actif dans son utilisation intelligente.

Les capteurs tout autour de l’écran interactif rendent son interactivité incomparable

La technologie tactile de l’écran interactif est infaillible. Elle est aussi sans cesse en évolution : de l’infrarouge au capacitif, les écrans interactifs deviennent de plus en plus performants.

Les écrans tactiles géants peuvent combiner jusqu’à 20 points de touch. On imagine difficilement 20 élèves utilisant simultanément l’écran interactif bien sûr mais cela est gage d’une prouesse technologique incomparable. Plus facilement, on peut imaginer un travail de groupe durant lequel 5 élèves mènent à bien un exposé commun ou bien 2 élèves qui corrigent en même temps un exercice de calculs.

Le TBI mobile est indiqué pour suivre les déplacements du professeur dans l’école

le TBI star des salles de classe

Le véritable avantage du TBI mobile c’est sa portabilité : il est fin et léger

Il peut-être emmené partout, glissé dans une poche ou dans une sacoche d’ordinateur ou tout simplement être pris à la main. Il suffit de le clipser au mur pour transformer la surface de projection en une véritable interface tactile.

Avec un TBI, pas besoin de se débarrasser de son ancien matériel

Le TBI mobile permet à l’école de conserver le matériel existant tel que son vidéoprojecteur, son tableau blanc émaillé, son ordinateur, etc. Le but du TBI est de transformer n’importe quelle surface de projection en tableau blanc interactif. Evidemment, cela se fait très simplement.

Malgré sa petite taille, le TBI crée une très grande surface de projection

Un tableau interactif mobile est capable de créer une surface pouvant atteindre environ 3,20 mètres de diagonale. Ceci ne l’empêche pas d’être un outil collaboratif très précis couvrant une surface toujours plus grande.

Les nouveaux stylets sont très fins, très élégants et facilement rechargeables. Même si le fait d’utiliser un outil “rechargeable” peut faire peur (manquer de batterie en plein cours, oublier de le charger, etc.), cela ne devrait pas être le cas avec un TBI mobile eBeam par exemple tant son autonomie est grande.

TBI mobile eBeam

Prenons l’exemple du TBI mobile eBeam, une référence parmi les TBI. Ce TBI capte des deux côtés ce qui permet d’utiliser d’un côté les marqueurs physiques eBeam sur le tableau blanc habituel et de l’autre la fonction “projetée” du TBI.

Alors, écran interactif ou TBI mobile ?

choisir entre un écran interactif et un tbi

En conclusion de ce comparatif entre écran interactif et TBI mobile, nous avons sélectionné quelques situations dans lesquelles vous pourriez éventuellement vous reconnaître. Ces hypothèses vous permettront d’observer quelles particularités possède votre école ou votre salle de classe et de choisir en conséquence le matériel éducatif adapté.

Je suis professeur dans un collège avec des salles de classe permanentes, ce sont les professeurs et les élèves qui changent de classe et non le matériel.Je choisis un écran interactif.
Dans mon école primaire, nous souhaitons garder l’usage d’un tableau blanc émaillé avec lequel nous souhaitons utiliser des marqueurs.Je choisis un TBI mobile.
Dans mon lycée, les professeurs n’ont pas d’ordinateurs qu’ils peuvent brancher et projeter au tableau.Je choisis un écran interactif.
Dans notre école, nous avons pris le parti d’utiliser plusieurs applications pédagogiques pour éduquer les élèves à la grammaire et aux sciences par le numérique.Je choisis un écran interactif.
Nos salles de classe sont lumineuses et il y a beaucoup de reflets sur les murs, lorsque nous utilisons le vidéoprojecteur nous sommes obligés de fermer les rideaux.Je choisis un écran interactif.
Le professeur d’histoire-géo est constamment entrain de traverser l’école pour aller d’une classe à l’autre.Je choisis un TBI mobile.

Laisser un commentaire sur le blog