Sondage Ifop / Speechi : les cadres adeptes de la visioconférence en pyjama

la visioconférence sur écran interactif

Avec la crise sanitaire et la découverte du télétravail pour une grande majorité du monde professionnel, chacun peut déduire que la visioconférence a été l’un des moyens les plus généralisés pour s’adapter et pour que chacun puisse poursuivre son activité.

Dans un soucis de mieux comprendre les attentes des entreprises (plus précisément, des cadres) en matière de visioconférence, de pouvoir visualiser leurs habitudes et d’avoir une vue sur les perspectives d’amélioration de la visioconférence, nous avons commandé auprès de l’Ifop une enquête intitulée “Les cadres et les réunions en visioconférence”.

L’étude menée par l’Ifop a été réalisée auprès d’un échantillon de 1002 cadres en activité en France métropolitaine.

Cet article de blog vous résumera les principales tendances mises en avant par l’étude mais vous pouvez retrouver les résultats complets de l’enquête Ifop ici.

Tenue décontractée et caméra allumée : les habitudes des cadres en visioconférence

La visioconférence : une exception devenue une habitude

De manière générale, les cadres passent plus de temps en réunion qu’avant. Non seulement le nombre de réunions a grimpé depuis 2015 mais leur durée est également plus longue.

La hausse générale du nombre de réunions entraîne fatalement une hausse des réunions en visioconférence. Avec la hausse du nombre de réunions en visioconférence (également induite par la pandémie, c’est au final 56% des réunions qui ont eu lieu en visioconférence lors des douze derniers mois.

Les cadres ont un comportement plus décontracté en visioconférence qu’en présentiel

Ce qui nous intéressait aussi à travers cette étude était de découvrir comment se comportaient les cadres en visioconférence.

Un débat qui pouvait avoir lieu entre amis ou en famille était : “et toi, est-ce que tu allumes ta caméra en visioconférence ?”. Entre ceux qui préféraient laisser apparaître leur icon, ceux qui choisissaient de l’allumer mais en choisissant un fond cachant leur domicile et ceux qui assumaient totalement l’activation de la caméra, chacun avait son opinion.

Au final, 85% des cadres préfèrent allumer leur caméra (visioconférences en interne et vers l’externe confondues).

Ce pourcentage conséquent de caméras allumées n’empêchent pas quelques petits débordements en visioconférence. En effet, 75% des cadres ont déjà eu un comportement catégorisé de “non-professionnel” en visioconférence : discussion en parallèle avec un collègue, port d’un pyjama ou d’un simple sous-vêtement, petit tour sur les réseaux sociaux, tâche ménagère en simultanée, etc.

74% des cadres apprécient les réunions en visioconférence

Entre visioconférence et présentiel, le coeur des cadres balance encore

Globalement, les cadres ont une bonne appréciation de la visioconférence puisque 74% d’entre eux apprécient que leurs réunions se déroulent en visioconférence. Le pourcentage est d’autant plus important chez les cadres de moins de 40 ans puisqu’ils sont 82% à apprécier la visioconférence.

Après la crise sanitaire, les réunions en présentiel restent favorisées : il est important pour chacun de retrouver ses équipes. Ceci dit, la visioconférence conquiert de plus en plus avec 43% des cadres qui préféreraient participer à des réunions en visioconférence plutôt qu’en présentiel.

Productivité et efficacité : les avantages de la visioconférence

Si la visioconférence est un mode de réunion qui séduit autant, c’est parce qu’elle présente de nombreux avantages.

Parmi les avantages de la visioconférence soulignés par l’étude, on retrouve :

  • Le gain de temps lié à l’absence de temps de déplacement (mis en avant par 62% des cadres interrogés) ;
  • La réduction des risques sanitaires ;
  • L’organisation de réunions moins longues qu’en présentiel (la visioconférence est donc plus productive) ;
  • L’efficacité gagnée avec des réunions qui vont droit au but ;
  • La réduction du stress lors d’une intervention orale.

Quel avenir pour la visioconférence chez les cadres ?

L’écran interactif figure parmi les nouveaux outils pour améliorer la visioconférence

L’étude menée par l’Ifop proposait aux cadres de réfléchir aux outils qui semblaient intéressants pour améliorer le fonctionnement de la visioconférence et simplifier son déroulement.

Globalement, l’outil qui semble offrir la meilleure perspective d’amélioration aux cadres est le visualiseur permettant d’annoter à distance les documents (par exemple).

Les cadres ont aussi mis en avant la nécessité d’un logiciel de travail collaboratif (type gestion de notes à distance) et d’une caéra de grande qualité (HD ou 4K).

L’écran interactif fait doucement son entrée dans les outils de visioconférence (31% des cadres jugent qu’un écran interactif aiderait beaucoup le bon déroulement de la visioconférence). Sans surprise, l’écran tactile professionnel est largement favorisé au vidéoprojecteur.

Audio et vidéo de mauvaise qualité : les derniers freins à la visioconférence

Evidemment, il existe quelques freins à la visioconférence qui peut encore sembler complexe à mettre en place. Les principaux freins sont liés à une mauvaise qualité du son ou à une qualité médiocre de la vidéo. L’absence d’un espace collaboratif partagé (un tableau blanc virtuel) peut également freiner au bon déroulement de la visioconférence.