Enseigner l’Histoire des arts sur un écran numérique interactif (ENI)

Découvrir des œuvres d’art sur un grand écran numérique interactif

Pour un professeur, quel meilleur outil qu’un écran numérique interactif (ENI) pour faire découvrir à ses élèves l’Art avec un grand A ? Voyons, dans cet article, en quoi l’écran numérique interactif est non seulement une belle fenêtre sur les arts pratiqués par l’humanité depuis la nuit des temps, mais aussi un outil pédagogique intéressant.

visite virtuelle d'un monument sur écran numérique interactif (ENI)
Visite virtuelle de la cathédrale Sagrada Familia à Barcelone.

L’ENI, un outil d’exception pour développer la sensibilité artistique des enfants

Même s’il est toujours préférable d’aller à la rencontre des œuvres sans écran interposé, l’écran numérique interactif fait partie, à ce jour, des meilleures solutions pour enseigner l’histoire des arts en classe et toucher la corde sensible et artistique des enfants. Or, la sensibilité artistique se développe en partie par…le plaisir des sens. Sachant cela, pourquoi l’ENI serait-il meilleur qu’un TBI pour flatter la vue et l’ouïe, sens les plus sollicités dans l’Histoire des arts ?

Pour en savoir plus sur nos équipements pour les écoles,
visitez notre boutique Education.

Visiter la boutique

Raison n°1 : l’excellente qualité d’affichage de l’écran numérique interactif

Nous ne développerons pas à nouveau les raisons techniques pour lesquelles un TBI ou un VPI font pâle figure à côté d’un ENI (consulter notre comparatif entre le TBI et l’ENI). Rapidement, évoquons la ultra haute résolution 4K de l’écran numérique interactif, son excellente luminosité et son rendu des couleurs. Trois aspects techniques essentiels pour offrir une représentation fidèle des œuvres que vous aborderez dans vos cours d’Histoire des arts.

Enseigner l'histoire des arts sur un ENI
Projection sur l’ENI de la peinture, Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte de Georges Seurat

Pour vous en convaincre, faites ce simple test. Affichez un tableau de Van Gogh ou Gauguin sur un TBI et comparez le rendu sur un ENI. Vous verrez que le plaisir ressenti à poser votre regard sur les couleurs et le coup de pinceau de l’artiste sera bien plus vif sur un ENI que sur un TBI. En cause ? La déperdition de couleurs, de luminosité et de contraste qu’entraîne la projection d’une image sur un TBI, fort dommageable pour apprécier une œuvre à sa juste valeur.

Raison n°2 : les enceintes intégrées de l’écran numérique interactif

Pour les salles de classe non équipées, faire découvrir à ses élèves des œuvres d’arts visuels et vivants peut vite ressembler, pour le professeur, à un parcours du combattant. Tous nos écrans numériques interactifs SpeechiTouch et Clevertouch intègrent par défaut des enceintes (entre 10W et 20W, selon les modèles). Un accessoire bien souvent oublié des salles de classe, notamment celles équipées d’un TBI ou VPI.

Etudier les arts vivants et visuels sur un écran tactile
Visionnage du spectacle chorégraphique du Sacre du printemps avec possibilité de mettre la vidéo sur pause pour annoter l’image.

L’ENI, un outil puissant pour une découverte active de l’Histoire des arts

L’écran numérique interactif n’est, cependant, pas qu’un simple écran. C’est aussi un outil dont le potentiel pédagogique est immense pour le professeur.

  • La patte de chien, présente de part et d’autre de l’ENI SpeechiTouch, déploie, d’un clic, sa trousse à outils : des crayons pour annoter ou encore un spot pour montrer et cacher.
  • Le logiciel pédagogique Iolaos, créé pour la partie PC de l’écran (en option), est un TBI qui vous propose tout un panel d’outils avancés pour découvrir l’histoire des arts en classe.

Voici 3 trucs et astuces amusantes ou utiles pour un cours d’histoire des arts, rien qu’en utilisant la barre d’outils ou Iolaos.

Astuce n°1 : découvrir des œuvres avec le spot de la palette d’outils

Pour une découverte active des œuvres d’art, rien de tel que le spot proposé dans la trousse à outils de l’écran numérique interactif SpeechiTouch. Un petit outil simple et efficace pour mettre en branle l’imagination des élèves, susciter leur curiosité ou bien les aider à se concentrer sur une partie de l’œuvre étudiée. Le spot est une lampe qui permet de mettre en lumière une partie du tableau et de cacher le reste. Vous pouvez régler la taille du spot, ainsi que l’opacité de ce que vous cachez.

Découverte active des œuvres étudiées en histoire des arts sur un ENI avec le spot
Découverte du Serment du Jeu de Paume avec le spot de la barre d’outils.

Astuce n°2 : décrypter une œuvre d’art avec le crayon de la palette d’outils

Faites apparaître la structure, la composition ou encore la symétrie d’une œuvre d’un coup de crayon en vous servant de la palette d’annotation. Ou bien copiez l’image et collez-la sur une slide de l’application Iolaos. Vous aurez alors à disposition encore plus d’outils pour mettre en évidence le travail de l’artiste et la particularité de l’œuvre choisie.

Les outils pour analyser une oeuvre étudiée en Histoire des arts sur un ENI
Analyse de la symétrie et de la perspective des jardins de Versailles sur le logiciel Iolaos (sur la partie PC de votre ENI).

Astuce n°3 : s’approprier une œuvre en faisant un puzzle sur Iolaos

Pour cet exercice à préparer en amont sur votre PC, choisissez une peinture et faites-en un puzzle en prenant plusieurs captures que vous enregistrerez séparément. Ajoutez éventuellement sur chacune des images un numéro pour qu’elles soient facilement désignées par les élèves. Collez vos captures sur une slide de l’application Iolaos dans le désordre. A charge aux élèves d’imaginer la scène illustrée par la peinture et d’en élucider le sens ! A la fin, faites venir les élèves au tableau pour reconstituer petit-à-petit la peinture.

Transformer une peinture en puzzle sur un ENI pour histoire des arts
Puzzle créé à partir du tableau Le Combat de Carnaval et Carême, Brueghel l’Ancien.

Observer les œuvres dans leurs moindres détails et sous tous les angles

Tout comme sur votre tablette tactile, vous pourrez zoomer sur les œuvres pour observer un détail, mais aussi la technique ou le geste de l’artiste. Il sera visible de tous les élèves, du 1er au dernier rang. D’autres possibilités s’offrent également à vous.

Vue 3D et visites virtuelles de musées

A défaut de pouvoir emmener ses élèves en sortie ou en voyage scolaire pour admirer certaines œuvres des musées ou découvrir des monuments historiques, le web met à votre disposition des ressources précieuses qui peuvent être exploitées en classe avec vos élèves.

Le musée d’Arles a, par exemple, scanné en 3D certaines des pièces de sa collection pour les visualiser sous toutes les coutures.

Découvrir les oeuvres 3D du musée d'Arles sur un écran numérique interactif
Visionner documentaires et vidéos d'archives sur un écran tactile interactif
Les 1ères cascades du cinéma avec Buster Keaton.

Découvrir arts visuels et vivants sur un ENI

Plus besoin d’emprunter télévision et lecteur DVD ou de louer une salle. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour visionner films, spectacles, pièces de théâtre, concerts ou opéra sur un ENI.

  • Visionnez des vidéos sur YouTube (l’appli est téléchargeable depuis le SpeechiStore).
  • Branchez un lecteur DVD à l’écran et téléchargez, depuis le SpeechiStore, une appli de lecteur vidéo, comme VLC.
  • Lancez votre ressource sur votre PC et partagez son écran sur l’écran numérique interactif.

Laisser un commentaire sur le blog