Nos problèmes logistiques au temps du corona (ouin ouin !)

Durant le mois de décembre, nous avons fait partir jusqu’à 200 colis par jour – niveau d’activité jamais atteint dans l’histoire de la société et pourtant nous n’avons pas pu éviter des retards, parfois liés à ce que nos clients perçoivent comme “des broutilles”. On essaie toujours de faire mieux mais je voudrais communiquer un peu sur les difficultés logistiques que rencontre actuellement une société comme la nôtre et sur les actions que nous faisons pour les résoudre.

Les imports

Nous faisons fabriquer un grand nombre des produits électroniques que nous concevons en Asie. Aujourd’hui, du fait de la crise liée au COVID, il faut environ 5 mois pour faire venir ces produits en France (délai entre notre commande et la réception des produits dans nos stocks) alors qu’il fallait 2 à 3 mois auparavant. Nous avons pris conscience de ces délais progressivement et la conséquence est qu’aujourd’hui nous stockons deux fois plus que l’année dernière à la même époque.

Toute la chaine logistique est impactée. La production bien sûr mais aussi le transport. Le transport maritime avant mars 2020 était extrêmement fiable et précis. Aujourd’hui, il est difficile d’assurer l’embarquement des marchandises sur un bateau, même lorsque l’espace a été réservé. Et les bateaux ont souvent des retards de plusieurs semaines.

Même les produits fabriqués en Europe mettent plus longtemps. Peu de gens le savent, mais nous manquons actuellement de métal en Europe (!) et ceci a un impact sur la fabrication des supports des écrans (passée de 15 jours à 8 semaines !). Là aussi, nous gérons par augmentation des stocks – notre politique est de tout avoir en stock mais il se passe parfois du temps avant que nous soyons informés par les usines des délais de production – et donc parfois, des ruptures.

Il semble que les douanes appliquent aussi des procédures plus strictes que précédemment. Tout récemment, une de nos caméras de visio, munie pourtant de tous les certificats règlementaires a été refusée aux douanes pour un problème de forme. 1 mois pour pour discuter (sans succès) avec les douaniers, puis retour à l’envoyeur, réédition de nouveaux certificats, etc. Bref, ces caméras, que nous comptions livrer en décembre, ne seront disponibles qu’en mai…

Les livraisons

Au début de la crise du Covid, nos livraisons d’écran ont été stoppées. Contrairement à Amazon, qui livre de petits colis, nous livrons de gros colis qui ne “passent” pas par les transporteurs traditionnels de type Colissimo, Fedex… Il en résulte une lourdeur de gestion plus importante et surtout, les manipulations Covid ont été bien plus complexes à résoudre. Aujourd’hui, nous envoyons de nouveau tous les colis de façon normale mais les délais moyens de livraison restent plus longs que d’habitude car les flux de transport sont impactés dès qu’un transporteur a des difficultés (cas contact, Covid…). Ainsi, là où les envois mettaient grosso modo 2 ou 3 jours pour vous arriver, ils mettent aujourd’hui de 2 à 10 jours, selon les cas.

Les installations

Pour les installations, c’est encore pire que ça. En temps normal, le délai d’installation est de 2 semaines (délai nécessaire pour acheminer les écrans, prendre rendez-vous, etc). Mais cette activité, sous-traitée en temps normal, a été elle aussi durement touchée par le COVID

  • reprise du processus pour qu’il ait lieu sans contact,
  • les installations se font par équipes de 2 et si une personne est cas contact, elles doivent être remises
  • si on remplace une personne dans une équipe, elle est souvent peu expérimentée et cela crée parfois des problèmes sur place. J’ai parlé hier de ce livreur qui ne voulait pas tester l’écran interactif avec le doigt parce qu’il était précisé sur sa fiche que la livraison était sans contact…
  • beaucoup de cas contacts chez nos clients, qui eux aussi multiplient les problèmes logistiques (fermetures, absences, mesures de sécurité dans les hôpitaux…)
  • tous ces problèmes s’ajoutent aux problèmes des transporteurs eux-mêmes

En bref, nous avons observé des délais allant jusqu’à 6 semaines et c’est pourquoi nous tentons, comme je l’ai expliqué hier, de reprendre totalement le contrôle de cette activité avec notre nouvelle filiale, “Le Monde d’Après”, dédiée aux installations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ceci génère beaucoup de frustration, en interne et chez nos clients. Et beaucoup de temps perdu aussi, car tout est plus lourd, plus long à gérer… Comment dire à un client, habitué au tracking Amazon en temps réel sur les petits colis, qu’en matière d’écrans interactifs de 2m de long, le tracking fourni par les transporteurs nous parvient souvent avec 2 à 5 j de retard ?

Je voudrais simplement vous dire à tous que la situation est très compliquée, bien plus compliquée que l’année dernière. Nous nous adaptons, nous gérons au mieux, nous tentons vraiment de résoudre les problèmes en commençant par les plus difficiles (stock multiplié par 2 et installations) mais ils ne vont pas disparaître du jour au lendemain.

Et je suis désolé du côté un peu ouin-ouin de ce billet. Sans doute un effet post-confinement, à moins que ce ne soit le pré-confinement, je ne sais plus.