Vidéoprojecteur Tableau Interactif

L’évolution et Le futur, c’est maintenant.

L’éducation, sauf pour les plus conservateurs d’entre nous, se doit d’évoluer, au même titre que tous les autres domaines. En effet quoi de plus désagréable que le bruit d’une craie crissant sur un tableau noir ? Quoi de plus salissant que la poudre blanche due à ce type de système ? Pour pallier cela, la technologie apparaît comme la meilleure solution.

L’ère du tactile et du digital.

TBI Une des alternatives se base sur le principe de la tablette tactile : imaginez un tel appareil (jeux et applications comprises), mais de la taille d’un mur ; voilà le principe du tableau interactif. A une période où la plupart des enfants de 8 ou 10 ans échangent déjà sur les réseaux avec leur smartphone dernier cri, cet outil de travail semble des plus adapté pour les captiver.

Une simplicité déconcertante à la portée de tout le monde.

Un des avantages de ce support numérique est son accessibilité. Même si les chances que les élèves surpassent les enseignants dans son utilisation sont élevées, cet outil informatique est très simple à prendre en main.

Un accès direct à internet et au réseau de l’école/collège/lycée, la possibilité de le contrôler à distance, ou encore la simplicité du système d’exploitation en font un appareil entièrement apte à remplacer les vidéoprojecteurs traditionnels.

Un pas vers le “tout virtuel” ?

Nous pourrions aller plus loin encore et imaginer des classes ne travaillant que sur des produits high-tech : smartphone, tablette et tableau interactif. Les avantages en termes de pédagogie de ces appareils sont souvent méconnus, mais on peut aisément concevoir que la plupart des jeunes ayant grandi au milieu de machines tactiles y voient une valeur ajoutée ou ne serait-ce qu’une part importante de leur quotidien.

Beaucoup de sociétés se battent pour démocratiser ce type de systèmes, ainsi il semble inévitable de pas passer à côté de cette évolution structurelle de la pédagogie. activite-tbi-primaire