“Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien”

LucFerry-LCIL’interview de Luc Ferry sur LCI est un condensé de bêtise et d’ignorance. Quelques perles, en plus du titre de cet article.

“Les vrais matheux sont des gens qui ne comprennent pas qu’on ne comprenne pas”

“Je n’ai jamais utilisé, même pas 30 secondes, ce que j’ai appris en maths”

Pour commencer, l’argument présenté par Luc Ferry, l’argument de l’utilité, est tout simplement débile. On n’apprend pas forcément des choses pour leur simple utilité quotidienne. L’école a pour fonction d’élever les élèves, d’en faire des citoyens libres. (La liberté, encore une chose qui, selon Luc Ferry, est probablement inutile puisqu’elle ne sert à rien dans la vie quotidienne…).

Mais surtout, il se trouve que les maths sont utiles et présentes partout, de plus en plus, du simple fait que la technique est aujourd’hui omniprésente. Ce mouvement, qui remonte à la révolution industrielle, est accéléré par la révolution numérique en cours qui met les algorithmes au coeur du développement technique.  Or les algorithmes ne sont rien d’autre que des théorèmes.

Luc Ferry ne réalise même pas que si son argument s’applique à une matière scolaire, c’est à la sienne: la philosophie. La philosophie est très peu utile si on raisonne en termes d’utilité quotidienne. Les maths telles que nous les connaissons, c’est à dire celles qui nous viennent des grecs, ne sont en fait qu’une branche de la philosophie qui s’est progressivement, après quelques milliers d’années, révélée “utile”, mais ni l’enseignement des maths ni celui de la philo ne doivent se justifier ainsi. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit plutôt d’essayer de comprendre la beauté du monde.

Si ces remarques provenaient d’un simple citoyen, ça montrerait simplement son ignorance crasse. De la part d’un ancien Ministre de l’Education, c’est un déshonneur.

(Ajout: je ne résiste pas à donner l’argument du mathématicien Laurent Schwartz:

Pourquoi faire des mathématiques ? Parce que les mathématiques, ça sert à faire de la physique. La physique, ça sert à faire des frigidaires. Les frigidaires, ça sert à y mettre des langoustes, et les langoustes, ça sert aux mathématiciens, qui les mangent et sont alors dans de bonnes dispositions pour faire des mathématiques, qui servent à la physique, qui sert à faire des frigidaires qui…

Merci à Stephen Strange de m’avoir indiqué cette citation.)

(1) commentaires pour "“Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien”"

  1. Bonjour,
    Sans même aller jusqu’aux algorithmes qui sont au coeur de tous les développements techniques, M. Ferry n’a-t-il donc jamais rien acheté ? Si son enseignant ne lui avait pas enseigné que 1+1=2, comment aurait-il fait pour compter ses sous et son rendu de monnaie ? En voilà de la mathématique quotidienne !
    Parfois le cerveau humain est étrange… Un mathématicien pourrait-il donner une langouste à manger à un spécialiste de l’imagerie médicale, s’il vous plaît ?
    AL

Laisser un commentaire sur le blog