La fin des tableaux verts… (une classe interactive parfaitement installée).

L’école Jeanne d’Arc, à Saint-Lô, a mis au point une méthode originale pour liquider son stock de craie: tous les élèves s’y sont mis et ont réalisé dans la cour une peinture éphémère.


ICM Informatique
(notre excellent distributeur, actif dans la Manche, qui a réalisé plusieurs centaines d’installations de tableaux blancs interactifs fixes ou mobiles) a progressivement équipé cette école en vidéoprojecteurs interactifs NEC-eBeam depuis 1 an. Je trouve que la mise en place des vidéoprojecteurs est excellente car c’est une installation fixe qui préserve les usages craies ou marqueurs (selon la volonté des professeurs concernés).

Auparavant, l’école Jeanne d’Arc utilisait des tableaux verts à craie.

ICM a simplement remplacé la partie centrale (cette partie reste utilisable avec des marqueurs à tout moment) et a laissé dans chaque classe deux tableaux latéraux (verts ou blancs, voir photos ci-dessous).



Recherchez avant tout la simplicité et la fiabilité.

Ainsi, les professeurs disposent d’un tableau interactif permanent au milieu de la salle de classe – quand ce tableau est éteint, c’est une surface pour marqueurs traditionnelle. Cette installation est optimale (quand on souhaite s’équiper en fixe) car:

  1. les usages traditionnels ne sont pas condamnés. On garde tout l’usage du tableau “traditionnel” lorsque l’interactif est éteint (rappel: le tableau interactif ne s’utilise pas 100% du temps mais plutôt 30 à 50% du temps de cours, en moyenne).
  2. en cas de panne du tableau interactif (rappel: ça arrive parfois !) tout le tableau traditionnel reste utilisable.
  3. l’installation est volontairement simple (un vidéoprojecteur interactif est plus simple à câbler qu’un tableau interactif), totalement fixe (pas de roulettes ou d’ascenseur pour TBI; sauf cas exceptionnel, nous les déconseillons car c’est souvent une cause de fragilité et de perte de temps), quasi incassable (la surface du tableau est une surface émaillée normale) et parfaitement propre (goulottes pour tous les câbles). La réalisation est parfaite et durera longtemps.

Ajout (5 juin 2013): comme le signale le commentaire ci-dessous, les illustrations sont tirées de 2 écoles: Jeanne d’Arc et Teurthéville-Hague.

(2) commentaires pour "La fin des tableaux verts… (une classe interactive parfaitement installée)."

  1. Bonjour

    Merci pour votre action d’information vers les décideurs d’une école qui, assez souvent, il semble, ne sait à qui s’en remettre pour trier entre les modalités existantes d’équipements.
    Merci d’aider à ce qu’une information vivante puisse s’ajouter à la qualité pédagogique des enseignants. Peut-être une prochaine étape -si ce n’est déjà fait- serait-elle de mettre à disposition les acteurs d’une formation a minima et avec l’esprit d’éffiscience qui est vôtre pour la prise en mains de ces matériels…

    Serge Meunier / Chambéry

  2. Martin Jean-Baptiste - Répondre

    A corriger: ce n’est pas l’école Jeanne d’Arc sur la première et la troisième image mais l’école de Teurthéville-Hague. Et donc dans celle-ci nous avons conservé les craies…

Laisser un commentaire sur le blog