Regard de singes, folie des hommes

Un magnifique billet de Catherine Vincent dans Le Monde de ce week-end.

Les singes photographiés sont précisément les gorilles des montagnes que nous nous efforçons de secourir via le PICG (Programme International de Conservation des Gorilles) qui reçoit 10% de nos bénéfices chaque année grâce au Capital Altruiste (ceux-qui ne connaissent pas cette méthode d’action peuvent démarrer ici ou via les “billets associés” à la fin de ce billet).

On pourrait avancer mille raisons pour défendre la survie des grands singes, mais aucune ne sera aussi convaincante, aussi troublante que leur regard.

Laisser un commentaire sur le blog