Le Sabinyo Silverback Lodge : Un modèle d’économie solidaire, utile et rentable

Dans le parc des volcans se trouve un hôtel de grand luxe, le Sabinyo Silverback Lodge où vous pourrez, parfois, croiser Bill Gates. Si celui-ci vous ennuie et que vous êtes chanceux, vous pourrez aussi discuter de temps en temps avec l’auteur de ce billet. Le Sabinyo est le seul hôtel autorisé à l’intérieur du parc.

Le modèle économique de ce lodge est remarquable. La gestion de l’hôtel a été confiée à une société privée qui gère de multiples hôtels de luxe en Afrique. 7% du chiffre d’affaires de l’hôtel retourne vers les villages situés en bordure du parc, ainsi que 40 Euros par personne hébergée et par nuit. En gros, cela signifie que 50% de la marge brute de l’hôtel retourne vers la collectivité, sans parler des 100 personnes qu’emploie l’hôtel.

Aujourd’hui, quand on extrait du pétrole au Moyen-Orient ou en Afrique, le taux de retour est de 7% environ.

Ce taux caractérise  une relation économique au pays producteur de type colonial. La seule chose qui a changé depuis le bon temps de la colonisation, c’est qu’on a remplacé la contrainte armée par la corruption, la loi du marché ou tout autre alibi pratique – mais les peuples restent évidemment exploités. A titre de comparaison, le taux de retour obtenu par la Norvège pour l’exploitation de son pétrole est de 70% environ.

Le  taux de retour vers les communautés environnantes de 50% obtenu grâce au travail du PICG est donc tout à fait remarquable, et comparable en tous points à la performance de la Norvège car il n’y a pas, dans le cas de l’hôtel, simple exploitation d’une ressource naturelle mais création ex-nihilo d’une activité de service ce qui est plus complexe – et ne consomme évidemment aucune ressource naturelle.

C’est un exemple presqu’unique, à ma connaissance, d’économie solidaire, profitable et durable dans le domaine du tourisme.

Laisser un commentaire sur le blog