Pour ou contre le Capital Altruiste ? La suite du débat dans le Nouvel Economiste

C’est ici.

Malheureusement, je suis débordé aujourd’hui et je ne peux pas répondre à tous les points.

Il semble que le point le plus critiqué soit la séparation qu’instaure la Capital Altruiste entre l’outil économique (l’entreprise) et l’action humanitaire (l’ONG).

Or la puissance de la méthode repose justement sur cette séparation qui permet à tout entrepreneur d’agir très simplement, quel que soit son domaine d’activité. Et la faiblesse de tout l’entrepreneuriat social actuel résulte sur la confusion des genres, qui est soit hypocrite, soit destructrice de valeur.

(Pour le reste, je suis très flatté des différents avis qui ont été émis.)

Laisser un commentaire sur le blog