Les animaux ont-ils besoin d’un avocat ? Réflexions en vrac.

Quelques réflexions qui me viennent en découvrant aujourd’hui que la Suisse organise un référendum pour savoir si les animaux doivent disposer d’un avocat.

Romain Gary: “Voir dans les animaux plus que de la viande et de la peau est un acquis culturel, tout comme la beauté…Ai-je besoin de rappeler au lecteur le massacre des bébés phoques en Norvège ?…Il est on ne peut plus clair que c’est autant l’Homme – et oui, avec un H majuscule – qu’on assassine qu’un phoque.”

De la façon dont l’Homme traitera les animaux, il traitera les humains.

Jane Goodall: “Prenez les premières chaînes de montage des usines Ford, elles ont été copiées sur le modèle des abattoirs. Ce n’est pas par hasard.” parcelliser les opérations d’écorchage concentrait les employés sur une activité mécanique – qui leur évitait toute réflexion. On n’abattait plus des bêtes, on abattait un travail. Sans état d’âme. En appliquant ces méthodes aux humains, Henri Ford a inauguré les “temps modernes” décrits par Chaplin. L’ère industrielle qui a déshumanisé le travail – et le travailleur.

Dès que nous ne considérons plus les humains comme tels, nous les traitons, dit-on, comme des animaux . Or, traiter sans aucune compassion les animaux, les considérer comme des objets industriels et plus comme des espèces souffrantes, est déjà une cruauté indéfendable.

Une des raisons fondamentales pour laquelle une partie du Capital de Speechi a été donné au PICG, ONG qui protège les derniers gorilles des montagnes, est que ces animaux sont sans voix, au propre comme au figuré.

Ne serait-ce que pour ça, la cause des animaux est symbolique et leur donner une voix, c’est littéralement permettre à l’Humanité de s’exprimer.

Outre qu’elle y perd toute notion de respect de soi et de dignité, l’espèce humaine est en train de mourir de cette capacité à mettre toute émotion de côté pour agir de façon dite “rationnelle” ou “matérialiste”. Les génocides du XXème siècle, le réchauffement climatique, le massacre des phoques n’ont pas d’autre cause.

Essayons les émotions, pour changer.

Laisser un commentaire sur le blog